Vie municipale

Ensemble pour Salviac

Vos élus vous informent

Vie pratique


Voici le dernier bulletin municipal de Salviac : juillet 2022

Bienvenue à Salviac


Généreuse, accueillante et conviviale, Salviac se découvre et s’apprécie !

Enquêtes publiques


Retrouvez tous les derniers avis d’enquêtes publiques de la mairie de Salviac

Délibérations du Conseil Municipal


Retrouvez tous les derniers avis d’enquêtes publiques de la mairie de Salviac

Compte-rendus conseil municipal


Retrouvez tous les comptes-rendus depuis 2014. Voici le dernier : mars 2022

François DOLS

Maire de Salviac

Philippe MELINE
1er adjoint
Christine DHIEUX
2ème adjoint
Emmanuel BOULICOT
3ème adjoint
Ingrid PUYO
4ème adjoint

ont été désignés
le maire : François DOLS
1er adjoint : Philippe MELINE
2ème adjoint : Christine DHIEUX
3ème adjoint : Emmanuel BOULICOT
4ème adjoint : Ingrid PUYO

Conseillers communautaires
François DOLS
Christine DHIEUX
Philippe MELINE
Ingrid PUYO
Alexandre Cabanel

Personnel municipal
Secrétaire générale du Maire : Mélanie GUILLANNEUF
Equipe administrative (Secrétariat, accueil) :  Laetitia COLAS et Floriane CURTELIN
Equipe technique : Gérard DELMON et Kevin FLORENTY
Ecoles et divers : Edwige ALSAT , Sabine BACH, Sandrine DUTAILLY, Sandrine DELBOS, Corine RUSCASSIE
Cantine : Gaëtan GENTY
Poste et piscine : Sylvie POULANGE
Piscine : Corine RUSCASSIE, Sylvie POULANGE, Sandrine DUTAILLY

Administration & gestion
des ressources humaines

Philippe
Méline

Finances et
appel d’offres

François
Dols

Affaires scolaires, enfance et jeunesse (ouverte)

Ingrid Puyo
et Joël Rigal

Santé & service à la personne, EHPAD (ouverte)

Christine
Dhieux

CCAS
.

François Dols et
Christine Dhieux

Vie associative, culture, sport, manifestations (ouverte)

Alexandre
Cabanel

Citoyenneté participative & transition environnementale (ouverte)

Emmanuel
Boulicot

Communication
externe

Emmanuel
Boulicot

Développement économique & emploi, artisanat, commerce & tourisme (ouverte)

François
Dols

Agriculture, circuits courts
& marché (ouverte)

Jean marc
Boyer

Urbanisme, aménagement, centre bourg & hameaux, patrimoine, bât communaux (ouverte)

Philippe Pereira et
Emmanuel Boulicot

Voirie, chemins communaux
& travaux

Philippe
Méline

Ordures ménagères,
recyclage

Philippe Pereira et
Emmanuel Boulicot

Commission
à venir


.

Commission
à venir


.

Conseil municipal issu du scrutin du 15 mars 2020

De droite à gauche : Jean-Marc BOYER, Céline MAURY, Joël RIGAL, Ingrid PUYO, François DOLS, Emmanuel BOULICOT, Filipe PEREIRA, Aurélie BRIEND, Alexandre CABANEL, Philippe MELINE, Martine MULLER, Christine DHIEUX, Marie-Claude PONCET, Aude PEZERAT,  Philippe MARTEGOUTE.  

Le Mai Communal de Salviac a été « planté » le 10 septembre 2022

Mais… qu’est qu’un Mai ? Quelle est cette tradition ?

Laissons la parole à des spécialistes des traditions françaises :

 » C’est uniquement dans le Sud-Ouest de la France qu’on rencontre aujourd’hui des Mais d’honneur aux élus : après chaque élection municipale, la population d’une commune se réunit autour d’un arbre coupé que l’on « plante » sur le terrain ou la maison du conseiller dont on dit explicitement vouloir honorer l’élection.
« En retour », celui-ci offre à boire (et parfois à manger et à « danser ») à l’occasion d’une fête plus ou moins importante. Avant d’observer la diversité des Mais plantés et le détail des fêtes, il faut d’abord remarquer la grande fréquence, dans le département de la Dordogne, et plus généralement dans le Sud-Ouest, de ces échanges rituels nommés Mais. Le mot Mai désigne à la fois le tronc d’arbre érigé (planter un mai) et la fête lors de laquelle il est érigé (faire un Mai, revenir d’un Mai, l’addition d’un Mai). Cette métonymie oblige à la analyser la chose érigée comme la trace matérielle, durable, de l’échange rituel lors duquel l’érection a lieu.

Loin d’être cantonnés à l’univers des relations politiques, les Mais d’honneur sont omniprésents dans les paysages. On rencontre partout des Mais aux élus, mais aussi des Mais de mariage ; on croise, dans le seul Sarladais, des Mais aux patrons, des Mais à diverses personnalités locales. Ces échanges rituels mettent toujours en présence un groupe (qui honore) et une personne honorée. C’est le groupe qui plante le Mai. La personne honorée remercie le groupe de ce geste collectif par l’organisation d’une fête. On « arrose l’arbre », dit-on souvent en plaisantant. Les participants boivent beaucoup ; ils mangent parfois, aux frais de la personne honorée qui paie toujours « l’addition du Mai ». Le Mai restera ensuite comme un rappel de ce moment et ne sera pas retiré.

Les participants à la cérémonie sont pris dans un milieu d’interconnaissance égalitaire, parce qu’il met en évidence la fonction de gage remplie par le Mai d’honneur, chose offerte par un groupe (le corps électoral) à une personne (l’élu) qui tout à la fois « fait » honneur et rappelle à l’élu que sa conduite est en permanence sous le contrôle de ses concitoyens. L’échange rituel vient redoubler l’échange électoral et dire, dans le langage de la coutume, la nature des relations entre un corps électoral et ses élus. »

Nicolas Mariot et Florence Weber, 1999 ; « Honneur à notre élu ». Analyse ethnographique d’une coutume post-électorale en Dordogne ». Politix, Vol. 12, N°45, pp. 2137.